Qualité de la répartition

La répartition du jet de pulvérisation est l’un des facteurs les plus souvent négligés, alors qu’elle peut influencer considérablement l’efficacité d’un produit phytosanitaire utilisé pour une culture donnée. L’uniformité de la répartition le long de la rampe ou sur la largeur d’application de la pulvérisation est un élément essentiel pour obtenir l’efficacité maximale du produit phytosanitaire, tout en minimisant les coûts et la contamination en dehors de la surface à traiter. C’est particulièrement crucial si bouillie et produit phytosanitaire sont appliqués à la dose minimale conseillée. De nombreux autres facteurs influencent l’efficacité d’un produit phytosanitaire utilisé pour une culture donnée, comme par exemple les conditions météorologiques, le choix du moment d’application, les doses en produits actifs, l’importance de l’infestation parasitaire, etc. Toutefois, un opérateur se doit de se tenir au courant de la qualité de la répartition s’il cherche à obtenir une efficacité maximale.

Techniques de mesure

La répartition peut être mesurée de différentes manières. TeeJet Technologies et certains fabricants de pulvérisateurs, ainsi que d’autres instituts de recherche et stations expérimentales, possèdent des bancs de contrôle de répartition (tables de pulvérisation) qui recueillent les jets produits par des buses placées sur une rampe standardisée ou réelle. Ces bancs de contrôle sont munis d’un certain nombre de canaux alignés perpendiculairement aux jets des buses. Ces canaux transportent le liquide de pulvérisation jusque dans des cuves servant à la mesure et à l’analyse (voir photo avec banc de contrôle TeeJet). Dans des conditions bien déterminées, des mesures très précises de la répartition peuvent être réalisées pour évaluer et mettre au point les buses. Les mesures de la répartition peuvent également avoir lieu avec un véritable pulvérisateur agricole. Pour les mesures statiques le long de la rampe du pulvérisateur, un banc de contrôle de pulvérisation identique ou très similaire à celui décrit précédemment est placé sous la rampe dans une position fixe ou comme une petite table de pulvérisation effectuant un balayage de l’ensemble de la rampe sur une largeur allant jusqu’à 50 m. Un banc de contrôle de pulvérisation, quel qu’en soit le type, mesure électroniquement la quantité d’eau présente dans chaque canal et calcule les valeurs. Un test de qualité de la répartition donne à l’utilisateur des renseignements importants concernant l’état des buses se trouvant sur la rampe. Lorsque des informations beaucoup plus détaillées sur la qualité de la pulvérisation et la couverture sont nécessaires, un système dynamique—pulvérisation d’un traceur (teinture) —peut être utilisé. Il en est de même si la répartition sur la largeur d’application d’une rampe doit être mesurée. Il n’existe actuellement dans le monde que quelques appareils de test capables d’effectuer un essai en stationnement. Au cours de ces essais, la rampe est généralement secouée ou déplacée pour simuler l’état du terrain et les conditions d’application dans la réalité.

La plupart des appareils de mesure de la répartition donnent des points de mesure représentant l’uniformité de la bande traitée par la rampe du pulvérisateur. Ces points de mesure peuvent être très révélateurs rien que par simple observation visuelle. Cependant, l’emploi d’une méthode statistique à des fins de comparaison fait l’objet d’un large consensus. Cette méthode est celle du coefficient de variation (Cv). Le Cv compile tous les points de mesure du banc de contrôle de pulvérisation et les synthétise en un simple pourcentage qui indique l’amplitude de la variation au sein d’une répartition donnée. Pour les répartitions extrêmement uniformes dans des conditions bien précises, le Cv peut être ≤ 7 %. Dans certains pays européens, les buses doivent répondre à des normes très strictes en matière de Cv, alors qu’il se peut que d’autres pays exigent que l’uniformité de répartition du pulvérisateur soit testée à des intervalles d’un ou deux ans. Des stipulations de ce type soulignent la grande importance de la qualité de la répartition et sa répercussion sur le rendement des cultures.

Facteurs influant sur la répartition

Un certain nombre de facteurs contribuent à la qualité de la répartition d’une rampe de pulvérisation ou au Cv qui en découle. Au cours d’une mesure statique, les facteurs suivants peuvent influer de manière importante sur la répartition.

  • Buses
    --  type
    --  pression
    --  écartement
    --  angle du jet
    --  décalage de l’angle
    --  qualité de projection 
    --  débit
    --  recouvrement
  • Hauteur de rampe
  • Buses usées
  • Pertes de pression
  • Filtres bouchés
  • Buses bouchées
  • Facteurs liés aux branchements et tuyauteries, ayant des répercussions sur la turbulence du liquide au niveau de la buse

De plus, dans le cadre d’une application de pulvérisation sur le terrain ou d’un test dynamique sur la répartition, les facteurs suivants peuvent influer sur la qualité de la répartition :

  • Stabilité de la rampe
    --  mouvement vertical (tangage) 
    --  mouvement horizontal (lacet)
  • Conditions d’ambiance
    --  vitesse du vent
    --  sens du vent
  • Pertes de pression (raccords du pulvérisateur)
  • Vitesse du pulvérisateur et turbulence qui en résulte

L’effet de l’uniformité de la répartition sur l’efficacité d’un produit phytosanitaire utilisé pour une culture donnée peut varier dans des circonstances différentes. Le produit phytosanitaire lui-même peut jouer un rôle considérable sur sa propre efficacité. Il faut toujours lire l’étiquette du produit phytosanitaire ou les recommandations du fabricant avant de pulvériser.

Rechercher sur TeeJet.com

Rechercher sur ce site
Rechercher des documentations techniques
Choix de la langue
Où acheter